Semaine mondiale du Climat 2018

Dans le cadre de la semaine sur le climat, nous souhaitons rappeler que nous sommes tous concernés par cette menace qu’est le réchauffement climatique. Le respect de l’environnement est une de nos valeurs fondamentales, si ce n’est la plus importante à nos yeux.
Nous nous engageons chaque jour à adopter des méthodes plus saines et écologiques pour la Planète.

En tant qu’acteur majeur des espaces verts, c’est à nous de montrer l’exemple  et de réduire notre impact sur le dérèglement climatique, voire même, de contribuer à inverser la tendance. Pour cela, nous nous efforçons de mettre en place au quotidien des actions concrètes. Mais quelles sont-elles ? Nous vous expliquons ici en détail quelques-unes des mesures que nous appliquons chaque jour.

 

1. Une démarche d’achats responsables et des collaborateurs engagés

En premier lieu, nous avons décidé de nous équiper majoritairement de matériel électrique, essayant ainsi de réduire le plus possible notre Bilan Carbone. De ce fait, nous privilégions évidemment les véhicules hybrides et électriques dans notre parc automobile, tout en optimisant au maximum les déplacements effectués par nos équipes dans la France entière.

D’autre part, nos fournisseurs sont soigneusement sélectionnés, selon l’engagement qu’ils témoignent à réduire leur utilisation d’engrais, de pesticides et d’énergie (certifiés label MPS).

Enfin, dans un souci de pérennité, et d’élargissement de notre champ d’action, nous sensibilisons et formons tous nos collaborateurs à l’utilisation de produits naturels et à la mise en place de pratiques alternatives ayant un faible impact sur l’environnement : gestion raisonnée des espaces verts, lutte biologique, élimination des produits phytosanitaires, etc.

 

2. Des techniques alternatives pour un objectif zéro produits phytosanitaires

Au delà de notre démarche responsable d’achats, nous nous tenons informés régulièrement sur les différentes nouvelles méthodes envisageables pour limiter l’utilisation de produits phytosanitaires, qui, pour la grande majorité, sont très polluants. C’est pourquoi, nous utilisons entre autre, des désherbeurs thermiques à gouttelettes d’eau chaude.

Ce procédé, efficace et écologique, ne nécessite pas de pesticide. L’eau est chauffée à 115/120 degrés, puis est pulvérisée à basse pression, à environ 5 centimètres des mauvaises herbes. Le choc thermique infligé à la plante, va finir par atteindre sa racine et la détruire complètement, et ce, dans un temps record. En effet, les feuilles commencent à cuire au bout d’une trentaine de secondes, pour finir par se faner complètement.

De plus, l’utilisation de cette technique ne requiert aucun équipement ou aucune précaution spécifiques, ce qui en facilite l’application et prouve qu’elle s’inscrit dans une démarche écologique, sans impact ni pour l’homme, ni pour l’environnement.

Bien sûr, en plus de ces techniques, nous recyclons 100% de nos déchets verts de manière propre, grâce au compost et nous favorisons l’utilisation des eaux pluviales dans l’irrigation des infrastructures que nous mettons en place.

 

3. Préservation de la biodiversité grâce aux hôtels à insectes

Pour aller plus encore avant dans notre engagement de protection de la Planète et de son écosystème, nous avons également choisi de promouvoir l’installation d’hôtels à insectes.

Qu’est-ce qu’un hôtel à insectes ? C’est une manière de préserver la faune et la flore en mettant à disposition des insectes des infrastructures construites avec des matériaux naturels pour reproduire leur habitat.

L’objectif est donc d’offrir un abri aux bourdons, guêpes, papillons et autres pollinisateurs, coccinelles, chrysopes et prédateurs naturels des nuisibles du potager et du verger.

Il est aussi possible de créer une mare pour accueillir les batraciens et les libellules, et des haies pour offrir un refuge à tout type d’oiseaux : rouges-gorges, mésanges, rossignols… et bien d’autres encore.

Par ailleurs, outre la création d’un abri ou la reproduction d’un habitat naturel pour les animaux, l’idée est de développer la diversité de fleurs et de plantes sauvages qui nourrissent tous ces pollinisateurs, et autres bêtes indispensables à l’entretien naturel des espaces verts et à l’élimination d’éventuels destructeurs.

Cela permet donc de supprimer complètement l’utilisation de traitements chimiques, en favorisant les méthodes naturelles et la biodiversité déjà présente.

 

4. Idverde s’engage dans la reforestation du massif de Gascogne (Landes)     

Enfin, Idverde s’engage depuis quelques années dans la reforestation.

En effet, suite à la tempête Klaus, en 2009, plus de 23 000 hectares du massif de Gascogne ont été détruits en quelques heures. Ce sont donc 40 millions d’arbres qui doivent être replantés pour permettre de redonner à la forêt son rôle de régulateur naturel.

Pour contribuer à cela et accélérer le processus, nous avons décidé de pousser toujours plus loin notre engagement envers le climat. C’est d’ailleurs les propos que tenait notre président, Hervé Lançon, en 2015 : « La préservation de la flore est une de nos valeurs fondamentales. S’investir pour la protéger fait partie de notre ADN. Nous avons choisi de soutenir la reforestation du massif de Gascogne pour deux raisons. D’abord parce que c’est une des dernières forêts françaises à avoir été très durement touchée par une tempête ; et puis parce que nous voulons être au plus proche de nos concitoyens et de leurs problématiques. Des forêts sont en souffrance en France, soutenons les. »

C’est pourquoi nous avons choisi de mettre en place cette nouvelle initiative : un arbre planté pour chaque contrat signé. Ainsi, nous apportons notre pierre à l’édifice dans le processus de reforestation des Landes. Évidemment, cela implique également nos clients, car ce sont aussi eux, qui permettent la mise en œuvre  de ce projet, grâce à leur engagement auprès d’Idverde et à la confiance qu’ils nous accordent.

 

Conclusion

Voici donc en résumé, les engagements majeurs pris par Idverde, qui sont pour nous essentiels au vu du contexte mondial actuel et qui doivent être développés et améliorés sans cesse. Bien sûr, il s’agit là d’un point de départ. Nous faisons le maximum pour que, jour après jour, de nouvelles mesures soient mises en place au sein de notre entreprise.

Partager sur :
Publié le 07/12/2018

Liste des articles suggérés :